festival corée d'ici

Yenhidanpalsandae

  • yenhidanpalsandae
  • yenhidanpalsandae
  • yenhidanpalsandae

Dans le cadre du festival Corée d'ici :

→ Mercredi 14 novembre 2018 :
• Déambulation des danseurs de Yenhidanpalsandae d’Antigone au parvis de la médiathèque Emile Zola / Montpellier / 14h00
• Représentation à la Salle Pétrarque / Montpellier / 19h30
→ Jeudi 15 novembre 2018 : Défilé / collège Arthur Rimbaud / Montpellier / 13h30
→ Vendredi 16 novembre 2018 : Défilé / collège Fontcarrade / Montpellier / 12h50
→ Samedi 17 novembre 2018 : Défilé / Médiathèque Albert Camus / Clapier / 14h00


~

Dans les années 1960-1970, la Corée du Sud connaît un regain d’intérêt pour la culture traditionnelle.
De nombreuses troupes folkloriques se constituent pour recréer et développer les arts traditionnels coréens. La grande soeur de KIM Un-tae constitua l’une de ces premières compagnies professionnelles et sillonna le pays avec ses artistes. Son frère s’inspirera de cette expérience pour réunir autour de lui de nombreux artistes de tout âge et de toutes les disciplines (chant, danse, musique…). Chaque artiste est entraîné pour devenir polyvalent et s’adapter aux nombreuses formes de manifestations traditionnelles et contemporaines.

“Pal” vient du chinois signifiant “parfait, harmonieux” ; le “sandae” était une fête de l’époque Joseon (1392-1910) durant laquelle se tenait lieux de nombreuses représentations théâtrales et musicales. La compagnie HyeonidanPalsandae se forme en 2011 et s’installe au nord de Séoul.
La ville de Jeonson , dans la région du Gangwon-do, rénove et mets à disposition de la compagnie un grand espace de vie et de travail dans lequel la compagnie peut résider à l’année et promouvoir la culture traditionnelle avec un théâtre. Yeonhuidan Palsandae possède également une structure de travail sur l’île de Jeju.

Les activités de la troupe alternent entre création, tournées et animations pédagogiques toute l’année. Elle participe en 2012 à l’exposition internationale de Yeosu où elle présente 4 représentations par jour pendant 3 mois.
Elle entame par la suite une tournée mondiale qui se joue à guichet fermé. Yeonhuidan Palsandae est également présente aux Jeux Olympiques d’hivers de Pyeonchang pour représenter la culture traditionnelle coréenne aux spectateurs mondiaux.

~

Plus d'informations :
www.palsandae.kr
  • yenhidanpalsandae
  • yenhidanpalsandae

KIM Un-tae - directeur artistique de Yenhidanpalsandae



~

Son père puis sa grande soeur constituent dans les années 1970 une troupe traditionnelle de musiques et danses traditionnelles du pays. Cette première compagnie signe le début du renouveau culturel coréen après la Guerre de la Corée. KIM Un-tae débute sa pratique de la danse traditionnelle à 6 ans, il devient l’élève des plus grands maîtres du pays. Cet enseignement permanent et ses observations auront une grande influence sur son univers artistique.

En 1989, il entre dans une troupe de danse traditionnelle et tourne mondialement. Il crée sa première compagnie Nolmachi en 1993 avec trois musiciens de percussions. Il devient en 1995 directeur d’un théâtre traditionnel qui connaît un vif succès auprès du public. Puis en 2004 il reprend la troupe de son père et se représente sur scène en 2006 à Montpellier et à Château Vallon. Le Ministère de la Culture de Corée du Sud l’honore du titre “Trésor National Vivant”. Il est depuis 2011 président-fondateur de la compagnie Yeonhuidan Palsandae.

Chaque rituel est sacré mais doit s’adapter aux conditions d’accueil. Cette adaptation créé un écart entre la représentation et l’art traditionnel.

~